Photos
Avis
5,0
3 avis
Donnez votre avis
Publications
Aucun texte alternatif disponible.
Bob Solo

Réforme de l'assurance-chômage en 2018 : les travailleurs du spectacle une fois de plus promis à l’échafaud.

Voilà exactement le piège que les intermittents mo...bilisés dénoncent, le cœur de leur lutte depuis des années : ne pas se laisser enfermer dans "une réserve d'indiens". Macron reprend mot pour mot le discours de Gattaz. C'est d'ailleurs ce que Valls a accordé au MEDEF en 2014 en déclarant vouloir mettre à la charge de l'état le financement d'une mesure contenue dans la convention de l'assurance-chômage signée cette année-là et, fait historique, annulée en 2015 par le Conseil d’État. Les intermittents du spectacle mobilisés avaient aussitôt dénoncé la décision de Valls, la considérant comme une mesure d'exception dont ils ne voulaient pas bénéficier, et l'identifiant comme « un cheval de Troie » dont le MEDEF pourrait tirer parti. Ce qui se vérifie depuis : « L’État a mis le doigt dans l'indemnisation en 2014 sans qu'on le lui demande. On le prend au mot, il n'a qu'à continuer» a notamment déclaré la CFDT.

PRIVATISATION DES PROFITS, SOCIALISATION DES "COÛTS".

« Que le gouvernement prenne ses responsabilités, c'est à lui de financer la politique culturelle », voilà le mantra que vont répéter l'organisation patronale, ses syndicats "jaunes" et ses médias. Or, CE N'EST ABSOLUMENT PAS DE FINANCEMENT DE LA CULTURE dont il est question : en réalité, c'est la protection sociale de salariés flexibles et précaires par l'assurance-chômage. Le vrai sujet, ce n'est pas "l'exception culturelle", ce sont les droits du travail et le système de solidarité interprofessionnelle.

Afficher la suite
Vous semblez rencontrer des problèmes pour lire cette vidéo. Si c’est le cas, essayez de redémarrer votre navigateur
Fermer
Publié par Le Fil d'Actu
2 981 114 vues
2 981 114 vues
Le Fil d'Actu

Le gouvernement Philippe a décidé de geler tous les contrats aidés (CUI, Contrats d'avenir, etc) pour 2017. Une décision prise en cachette, catastrophique pour ...les salariés et les structures (PME, associations, collectivités) ayant recours à ce type de contrats. Toutes les infos dans cette vidéo, à partager pour informer.

Pour nous soutenir : http://bit.ly/tipeeeActu
Visionner sur Youtube : https://youtu.be/JaZj2pH21ik
S'abonner : http://bit.ly/fildactu

Afficher la suite
Publications
Intermittence, on en parle

Je partage ici le gros travail de décryptage effectué par Damien Labbé sur le groupe fermé "intermittence: droits sociaux et culture". Des précisions importante...s sur les jours de carence, les franchises et les trop perçus, les textes de Pôle Emploi particulièrement mal rédigés, étant sujet à interprétations.

C'est "brut de décoffrage", donc il faut s'accrocher pour lire ça. Mais l'analyse est assez poussé et vous pourrez étudier votre propre situation à l'aune de cette analyse.

Vous comprendrez peut-être ainsi le gros effort que demande ce travail de décryptage et pourquoi ceux qui s'y collent sont parfois agacés lorsque des personnes qui n'y comprennent pas grand chose jouent les trolls sur de telles publications ou lorsque les mêmes questions reviennent toujours.

--------------------------------------------------------------------------------------------

"Après plusieurs discussions ici et dans d'autres groupes, il semblerait que effectivement la brochure ainsi que les courriers de notification de Pole Emploi soient extrêmement mal libellés. Donc visiblement :
1/ nous ne verserons jamais à Pole Emploi une somme que nous n'avons jamais touché.
Cependant si vous avez une grosse carence (30, 60 jours...) et que vous travaillez régulièrement, encaissez avec prudence les indemnités qui vous seront versées en début de droits car effectivement, si à l'issue de votre période d'indemnisation (un an) les franchises n'ont pas été récupérées intégralement par PE, ceux-ci vous demanderont de rembourser ce que vous avez perçu de leur part quelques mois plus tôt.
On m'a bien dit et redit que même dans le pire des cas, vous ne rembourserez jamais à PE plus que ce que vous avez touché !

2/ Arrivé à la date anniversaire, les jours de franchises disparaissent et repartent à zero.
Il y aura une nouvelle franchise calculée sur ce que vous avez touché les 12 derniers mois.
Il n'y aurait donc pas de cumul d'une année sur l'autre.
Attention :
il y a dorénavant effectivement des cas où POLE EMPLOI PEUT VOUS DEMANDER DE LEUR REMBOURSER TOUT OU UNE PARTIE DES SOMMES VERSÉES !
Jamais plus que ce qu'ils vous ont donné contrairement à ce que disait la rumeur, mais une certaine somme quand même : j'ai posé un exemple intitulé "pour bien comprendre dans quel cas PE peut vous demander un remboursement" en fin de post afin que vous compreniez cette mécanique un peu complexe.

Ce qui change donc surtout est que :
1- comme pour le régime général les congés spectacle ne nous sont plus indemnisés par pole emploi (si vous avez eu l'équivalent de 10 jours de salaire en congés spectacle alors 10 indemnité seront supprimées) [Concernant les congés on parle bien en nombre de jours vs nombre d'indemnités : 10 jours de CS à 200€ donnent 2000€ que vous avez touché de la part d'Audiens, et PE retirera 10 indemnités à par exemple 60€ ce qui fait "que" 600€ de retirés contre les 2000€ touchés]
2- il n'y a plus de logique de 243 jours indemnisés en X années, mais une période d'indemnité de un an qui s'arrête à votre "date anniversaire"
3- De fait, désormais la franchise calculée selon le nombre d'heures effectuées et les salaires touchés n'est plus déclenché "au moment ou vous avez épuisé vos 243 jours" mais au moment de votre date anniversaire (donc tous les ans et non plus tous les 2,3,4 ans)
Ces franchises salaire et congés spectacle sont donc désormais TOUS LES ANS.
4- Les 7 jours de délai d'attente eux ne peuvent pas intervenir plus d'une fois tout les 365 jours, donc vu que c'est le dernier contrat qui comptera pour votre réadmission, il y a de forte chance pour que vos "un an" durent en fait un peu moins de 365 jours, ce qui devrait faire que ces 7 jours n'interviendront que tous les 2 ans.
[voir plus bas la subtilité concernant la date glissante]
5- Les franchises salaire ainsi que les franchises congés payés ne sont plus retirées d'un coup mais un petit peu tous les mois.
Le but est d'éviter d'avoir d'un coup deux mois sans salaire.

-> Ceci n'est cependant par parfait car si vous avez beaucoup bossé en début de période, alors vous aurez quand même le risque de mois sans revenus en fin de période.

-> De la même manière, l'argent que vous toucherez peut-être en début de période peut vous être demandé si vous travaillez régulièrement les mois suivant.

Explication :

- Chaque mois, X jours de franchise seront décomptés par Pole Emploi uniquement sur les jours "indemnisables" (jours pendant lesquels vous auriez touché une indemnité si vous n'aviez pas été en carence)
-> voir détail du calcul de jours indemnisables en fin de message même si ce mode de calcul n'a pas changé

COMMENT CALCULER CE "X" JOURS DE FRANCHISE RETIRÉ TOUS LES MOIS :

- Trois sortes de franchises / carences se mélangent :

* la franchise salaire (qui existait déjà avant uniquement à chaque renouvellement et qui devient annuelle),
* l'éventuel délai de 7 jours d'attente (qui était avant que à chaque renouvellement et qui interviendra désormais tous les un ou deux ans - voir explication plus loin)
* et la franchise congés payés (qui est nouvelle)

- Le nombre total de franchises SALAIRES est divisé sur 8 mois.

- La franchise CONGÉS PAYÉS s'additionne à la précédente, sauf que c'est deux ou trois jours par mois jusqu'à arriver au nombre de jours que vous avez touchés
(par exemple si vous avez eu 14 jours de CS, on vous retirera 2 jours / mois pendant 7 mois)

- Les 7 JOURS de délai d'attente qui s'appliquent dès le premier mois en une fois (sauf si vous avez "trop travaillé" ou "trop gagné" auquel cas PE reportera sur le mois suivant)

Attention :
Ces différentes franchises ainsi que le délai d'attente de 7 jours ne sont décomptés que sur des jours indemnisables.

Ce n'est pas parce que PE ne vous verse rien que le compteur a forcément diminué !!

Si sur un mois vous avez travaillé trop d'heure ou gagné un trop gros brut (+ de 3857,42€ soit environ 2900€ net) pour toucher des indemnités, alors le nombre de jour de franchises salaires et CS du mois 1 est reporté sur le mois 2 et ainsi de suite (et votre compteur ne bouge pas quand bien même PE ne vous a rien versé)

-> De fait si vous bossez beaucoup en début de période d'indemnisation et peu à la fin, il y a des chances si votre nombre de jours de franchises est important (30, 60...) pour que vous ayez plusieurs semaines ou mois sans indemnité malgré le fait que vous ne bossez pas.

-> de la même manière si vous bossez peu en début de période et beaucoup à la fin, alors vous allez toucher des indemnités "en avance", mais vu que en parallèle les franchises ne seront pas déduites les mois suivant vu que vous travaillez, alors ce que vous avez touché devient un indu que PE risque de vous demander de rembourser.

Les règles pour les jours indemnisables n'ont elles pas changé :

- Nb de jour dans le mois moins (nb d'heures divisé par 8 multiplié par 1,4)
Exemple : j'ai bossé 96 heures au mois de mars donc 96 heures /8 (soit 12)*1,4 = 16,8 arrondi à 16 jours non indemnisables

Il y a 31 jours en mars donc 31-16=15 jours indemnisables

> En admettant que entre les franchises salaire, CS j'ai 6 jours de franchises par mois, alors PE me versera 15 jours moins 6 jours = 9 indemnités journalières.

> Si le mois dernier PE n'a pu me prendre que 2 franchises au lieu de 6, alors les 4 restantes se reportent sur ce mois-ci ce qui me fait baisser à 9-4=5 indemnités journalières touchées

> Si PE n'arrive pas depuis 3 mois à me prendre les franchises, mon "compteur" indique donc 18 jours à retirer (6 jours fois 3 mois) du coup je ne touche rien ce mois ci, mais le "compteur franchise" passe de 18 à 9 puisque 9 jours indemnisables ont été retirés.

DATE ANNIVERSAIRE GLISSANTE :

[La date d'anniversaire est "glissante" : si votre date anniversaire est le 1er juillet mais que votre dernier contrat avant cette date s'est terminé le 15 juin, alors votre nouvelle date devient le 15 juin.
À l'inverse si vous êtes par exemple en contrat le 1er juillet et jusqu'au 5 juillet, alors la nouvelle date anniversaire devient le 5 juillet.
La période prise en compte sera 12 mois avant votre nouvelle date anniversaire.
Si vous n'êtes pas en contrat au moment de votre date anniversaire, la période prise en compte sera de moins de 12 mois puisque les heures déjà prises en compte ne seront pas à nouveau prises en compte]

------------------------------------
POUR BIEN COMPRENDRE DANS QUEL CAS POLE EMPLOI VA VOUS DEMANDER UN REMBOURSEMENT :

Un exemple en 4 étapes :

ETAPE 1 / VOTRE SITUATION

- vous avez été renouvelé au 1er mars 2017
- vous avez 30 jours de franchises
(7 jours de délai d'attente + 10 jours de congés spectacle + 13 jours de franchise salaire)
- chaque mois, PE souhaite vous retirer 4 jours (2 jours de congés et 2 jours de franchise salaires)

ETAPE 2/ EN DEBUT DE DROITS VOUS BOSSEZ PEU

- les deux premiers mois d'indemnisation, c.à.d. en mars - avril vous ne bossez pas ou peu.

- En mars, vous n'avez pas du tout travaillé : PE vous retire alors les 7 jours de délai d'attente et 4 jours de franchise : vous percevez donc 20 indemnités
(31 jours dans le mois - 7 jours - 4 jours) ;

-> vous avez touché 20 indems
-> votre compteur franchise passe de 30 jours à 19 jours (30-7-4=19)

- En Avril, vous travaillez 5 jours de 8 heures.
5x1,4=7 jours non indemnisables pour cause de travail.
-> 4 jours de franchise vous sont retiré.

Vous percevrez donc :
30jours moins 7jours non indemnisables moins 4jours de franchise = 19 indem perçues
(30-7-4=19)

-> Votre compteur franchises passe donc de 19 jours à 15 jours.
-> Vous avez touché 39 indems entre mars et avril

ETAPE 3 / LE RESTE DE L'ANNÉE VOUS TOUCHEZ 2900€ NET TOUS LES MOIS

- De mai à février, vous atteignez chaque mois le plafond de 3857,42€ brut (soit environ 2893€ net)

-> PE ne vous indemnise pas
-> votre compteur cesse de descendre et reste bloqué à 15 jours

ETAPE 4 / ARRIVÉ EN FIN DE DROITS PE FAIT LES COMPTES

Nous somme fin février : votre date anniversaire approche.
-> vous avez touché un total de 39 indems en mars et avril
-> mais votre compteur indique que vous devez encore 15 jours de franchises

-----> PE vous demande de rembourser ces 15 jours que vous avez perçu à tord (indu)

_____Et si votre cas est exactement l'inverse_______

Si au contraire vous bossez beaucoup en début de période (plus de environ 2900€ net soit 3857,42€ brut) et pas ou peu le dernier mois :
-> PE vous prendra les 30 jours de carence d'un coup
-> vous ne toucherez donc RIEN ce dernier mois
-> et biensur vous ne leur devez rien

Enfin, si il vous reste des jours de franchise en fin de droit mais que vous n'avez rien touché, vous ne devez rien et les franchises restantes s'effacent.

_________________________________________

EN CONCLUSION :

* OUI : Les franchises sont effectivement plus importantes qu'avant (ne serait-ce que parce que dorénavant les congés spectacle génèrent une franchise et que ces franchises interviennent dorénavant tous les ans et non plus à chaque renouvellement)

* OUI : soyez prudent car il y a effectivement le risque de devoir rembourser une partie des sommes que Pole Emploi vous a versé
(Cf exemple détaillé plus haut, mais en résumé : si on vous annonce une grosse franchise et que pourtant vous touchez des indems -> MEFIANCE !)

* OUI : il est possible selon la manière dont s'articule votre planning de travail de connaitre un à deux mois sans salaire ni indemnisation (si vous avez une carence importante et que vous avez touché plus de 3857,42€ BRUT soit environ 2900€ NET pendant les 8 premiers mois d'indemnisation)

* NON : il ne sera jamais question de rembourser des indemnités que vous n'avez pas perçu (dans le pire des cas jamais plus que ce que PE vous a versé)

* NON : les franchises restant en fin d'année ne se cumulent pas sur les suivantes (donc il n'y aurait pas de risque d'avoir 60 jours en année 1 puis 120 jours en année 2 puis 180 en année 3)

Voila pour le recap.

-----------------------------------
précisions : je parle ici, notamment pour l'annexe 8 (techniciens), la règle est un peu différente pour l'annexe 10 (artiste), mais ça reste une différence subtile.

---------------------------
Pour calculer votre franchise avec précision :

1/ franchise salaires

((Salaires de la période de référence / par le smic mensuel) X (salaire journalier moyen / 3 x smic journalier)-27)

Pour info au 31/12/2017, le smic mensuel est à 1480,27 et le smic journalier à 48,80

Le salaire journalier moyen est la moyenne de ce que vous touchez par jour (brut).

Si vous touchez presque toujours la même chose pas la peine de rentrer dans des calculs savants.

Si vous avez besoin de le calculer avec précision :
brut sur la periode divisé par le nombre d'heure sur la période et multiplié par 8H.

2/ franchise congés

(Nb de jours travaillés dans la période prise en compte x 2,5)/24

3/ delai d'attente

7 jours uniquement si votre admission date de moins d'un an

* et pour estimer de manière un peu moins précise mais aussi plus simple :

1- Calculez votre franchise salaires sur mescachets.com

2- Votre franchise congés c'est grossomodo 10% du nombre de jour travaillés sur l'année

3- Ajoutez 7 jours

Afficher la suite

Premier décryptage par une CIP. Merci Elise Violaine

Elise Violaine a partagé la publication de CIP Limousin dans le groupe CIP Limousin.
CIP Limousin a actualisé son statut.

[#Négociations #Assurance #Chômage]

#Bilan de la réunion du #28mars.
Accord trouvé

...

Les #partenaires #associaux suivant ont annoncé leur intention de signer :
CFDT / CFTC / FO / CFE CGC
Elle entrera en application au 1er septembre 2017

MAJ de 14h11 : C'est bien la suppression de l'annexe 4 qui s'est joué dans cette négociation morbide.

validité : 36 mois
(cependant attention, certains candidats à la #présidentielle ont déjà annoncé leur volonté de resserrer la vis dès juillet 2017)

#décryptage global:
900 Millions d'euros d'économies sur le seul dos des plus #précaires et des #seniors. (Selon la CGT)
Aucun effort du #Medef et consorts.

Note:
Ce post sera mis à jour régulièrement en fonction des décryptages et nouvelles infos qui tomberont. Pour l'instant il ne reprend que les grandes lignes.
Certains rares points sont notés : à vérifier...en cause les très rares informations parues à cette heure.... à corriger au fil de l'eau le cas échéant.

Côté chômeurs :

• Concernant le seuil d'#affiliation minimum (pour ouvrir des #droits à l'indemnisation):

La condition des 610h dans les 28 derniers mois est conservée. S'ajoute une condition de 88j travaillés minimum. (Au lieu de 122j d'AFFILIATION).
Cela permettra d'ouvrir des droits de misère à l'#indemnisation (Voir rubrique calcul).

• Concernant le le calcul de l'indemnité, elles se base désormais sur la base des jours couvert par une période d'emploi à raison de 5j maxi. par semaine et ce, pour tous.

• durée des #droits calculée sur la base de1jour travaillé = 1 jour indemnisé

donc:

• même mode de calcul pour les #demandeurs d'emploi du #régime #général et les #intérimaires- quels que soient la durée et le type de contrat.
-mesure défendue par la #CFDT et #FO -

Le mode de calcul spécifique à l'annexe 4 (enfin...Les seules miettes qui en restait) est donc supprimé...donc fin de l'annexe 4 spécifique aux intérimaires.

problématique :

• Une mesure qui va encore #pénaliser les plus #précaires sous couvert "d'équité" entre les demandeurs d'emploi...Et sous couvert de mettre fin à la situation actuelle qui avantage, à travail et salaire égaux, les personnes enchaînant les contrats de moins d'une semaine par rapport à celles qui ont des contrats plus longs. (cfdt / fo)

• Donc une situation qui enfonce la tête sous l'eau des plus précaires.
400 millions d'économies sur le dos des plus précaires en #CDD.

• Encore une fois, ça y est : on a fini de faire disparaître l'annexe 4. (Nous avions prévenu de cela dès la dernière négociation en 2014)


• Concernant la #filière #senior

En gros, l'âge d'entrée dans la filière reculerait à 55 ans
(le medef proposait 55ans, à l'heure actuelle l'entrée dans la filière est fixée à 50 ans). 36 mois d'indemnisation.

Un système de paliers sera mis en place:

les 53-54 ans verront leurs droits abaissés à 30 mois (plus 6 mois sous condition qu'ils se forment)

Les 50-52 ans n'ont plus de droits spécifiques.

environ 400 millions d'économies sur le dos des seniors.

Les #chômeurs de 50 à 55 ans voulant entrer en formation auront sur leur compte personnel de formation (CPF) 500 heures de créditées.

#Formation :
• délai d'entrée en formation accéléré
(bon pour faire baisser le nombre de demandeurs d'emploi)
(À verifier et compléter)

• baisse du différé d'indemnisation lié aux indemnités conséquentes de fin de contrat.
à 150j (au lieu de 180j avant- mesure voulue par la cfe cgc)
(À completer)

Côté Employeurs :

#surtaxation des contrats court de moins de trois mois hors intérim, remplacements et saisonniers, instaurée par l'accord national interprofessionnel de 2013, est supprimée.

reste seulement :

un maintien pendant 18 mois la surcotisation sur les CDD dit d'usage de moins de 3 mois de 0.5 %.

Ensuite, le MEDEF s'en débarrassera.
(moins de recettes dans les caisses de l' #Unedic )

• Exonérations de #cotisations pendant trois mois pour l'embauche en CDI de jeunes de moins de 26 ans Supprimées.
(A verifier)

• cotisation exceptionnelle temporaire :
le MEDEF dans sa grande mansuétude a daigné accepter une majoration de cotisation temporaire pour accélérer le rétablissement de l'équilibre financier de l'assurance chômage.
Montant : 0.05%
(non non...il n'y a pas d'erreur...0.05%...le MEDEF proposait après un gros effort 0,03% le matin)
durée maximum : 36 mois
pouvant être remise en cause tout les ans.

Donc la cotisation PE employeur passera de 4% à 4.05%)

soit environ 270 millions d'euros de recettes supplémentaires pour l'Unedic

MAIS:

• Attention ! Cette nouvelle cotisation sera compensée par une baisse de la cotisation #AGS.
"afin que l'impact soit neutre pour les entreprises"
(donc, opération blanche pour le MEDEF, uniquement un transfert de fonds)

• Concernant la #taxation des Contrats courts:
Le Medef a proposé de renvoyer le sujet à des négociations par #secteur, sans obligation ni même #chiffrage.
Un comité de pilotage interprofessionnel sera charger de veiller aux avancées tous les ans pour les branches concernées. (une trentaine de secteurs.)

bilan #employeur :

Aucun effort n'est fournit par les syndicats d'employeurs !
Ce sont les précaires et les seniors qui portent toutes les économies.

Demandes à l'état de "prendre ses responsabilités" sur 3 points, avec 1 contrepartie :

1• financement de pole emploi :
demande que l'État et l'Unedic financent #Pôleemploi à 50-50. Aujourd'hui, l'Unedic prend à sa charge environ deux tiers du budget de l'opérateur public, à hauteur de plus de 3 milliards d'euros.

2• travailleurs #transfrontalier
(surtout en Suisse, responsables aujourd'hui de 600 millions d'euros de déficit pour le régime).

3• que les employeurs #publics soient obligés de s'affilier à l'assurance chômage pour tous leurs salariés de droit privé.

•contrepartie :

Si l'État répond favorablement à ces revendications, le projet d'accord envisage, à terme, de « ne plus utiliser la #garantie de l'État sur le financement de la dette de l'assurance chômage ».
(WTF? A verifier)

Logique politique derrière :

-volonté de prouver que le #paritarisme n'est pas mort, et que les syndicats peuvent s'accorder (à quel prix ?)

En effet le programme de Macron parle d'une "nationalisation" de l'assurance chômage...
Celui de Fillon du fait que l'état reprenne définitivement la main si les partenaires sociaux ne jouent pas le jeu des économies (sauf que c'est pas 1milliard mais 10 milliards par an qu'il faudra faire)

La suppression de la garantie de l’État sur le financement de la dette figure dans le programme de Fillon.
Nous avons un bel exemple ici de collusion.
En effet, a priori, si l’État n'est plus garant de la dette de l'unedic, cela allège la dette de l'Etat français.
(recommandations Europe)
C'est un tour de passe-passe.

Nous avons des syndicats signataires qui cherchent juste à sauver leur postes à l'Unédic et qui ont oublié depuis longtemps de lutter pour les droits des chômeurs.

N.B.:

•les A8 et A10 sont prorogée en l'état...
Une petite phrase précise que si ça coûte plus cher que prévu, il faudrait que l'état mette la main à la poche.

• la CGT a jugé "peu probable" de signer un texte "sexiste, anti-travailleurs pauvres et anti-vieux".

E. pour la CIP Limousin

Afficher la suite
Thierry Decocq a ajouté 20 photos à l’album accord UNEDIC du 28 mars 2017.

Le MEDEF veut que l'agrément de cet accord soit signé par El Khomri avant la présidentielle. Ce texte est catastrophique, il fait disparaître l'intérim de la co...nvention d'assurance chômage (les intérimaires seront soumis au régime général), il frappe très durement les séniors en leur faisant perdre un an de droit à indemnisation. Pour les intermittents, pas de nouvelle lettre de cadrage, mais l'État doit payer la différence entre les objectifs imposés en 2016 et ce qui a été réalisé (ce qui acte que la lettre de cadrage n'a pas été respectée). C'est ce que j'ai repéré dans une lecture rapide.

Afficher la suite
Vous semblez rencontrer des problèmes pour lire cette vidéo. Si c’est le cas, essayez de redémarrer votre navigateur
Fermer
36 138 vues
Espace 2

On dit que le diable est dans les détails. Ce n'est pas Narcisse Slam qui vous dira le contraire !

📻 Retrouvez-le chaque lundi dans Magnétique de 17h à 18h30.

Petite info qui peut être fort utile

L’image contient peut-être : maquillage et intérieur
L’image contient peut-être : intérieur
Aucun texte alternatif disponible.
Aucun texte alternatif disponible.
Alex Jolivet à Techniciens SON/LIGHT/VIDEO

Salut à tous,
Pour ceux qui ne le savent pas, faite attention mais des copies de certains micros (principalement sm57 et sm58) circulent dans certaines salles e...n france. Jai deja ete acceuillis deux fois par ces poubelles qui m'ont fait penser a des sm57 qui ont pris un coup de vieux.
Après avoir fait quelque recherche, j'ai retrouve le vendeur (que je ne citerai pas pour ne pas faire de pub.) qui vend ces micros a moins de 20euros unité.

La différence entre un vrai et ses copies sm57 pour les reconnaitre:
- pas de CE au niveau du connecteur (logique)
- pas de logo ® a cote du nom "shure" (logique aussi)
- la partie rotative de la membrane ne bouge pas.
- la pince fournis est dans un plastique beaucoup plus souple.

Des que j'ai fait les mesures, je vous envoie sa en commentaire mais voici les photos des deux sm57 (la copie avec barnier et un neuf).

Afficher la suite
Afin de faire pression sur les négociations sur leur régime d’assurance chômage, des intermittents du spectacle occupent le théâtre du Nord depuis lundi après midi…
20minutes.fr

2ème jour d'occupation du Théâtre du Nord par les Interluttants.
Les revendications : https://youtu.be/ikgpgxmQUQ4

prise de parole avant le spectacle lors du premier jour d'occupation afin d'affirmer notre volonté de peser sur les négociations de l'assurance chômage.
youtube.com

La Porte du Hainaut recrute un(e) Chargé(e) de l’action culturelle et du développement des publics - CDD 3 ans temps plein - Raismes (59)

Emploi profil culturel : COMMUNAUTE AGGLO PORTE DU HAINAUT recrute Chargé(e) de l'action culturelle et du développement des publics, Les Scènes plurielles se développent sur le territoire de la CAPH à partir d'un projet artistique et culturel qui se caractérise par une programmation itin, Profil cul…
jobculture.fr

La Porte du Hainaut recrute un(e) Chargé(e) de la programmation des Scènes Plurielles - CDD 3 ans temps plein - Raismes (59)

Emploi profil culturel : COMMUNAUTE AGGLO PORTE DU HAINAUT recrute Chargé(e) de la programmation des Scènes Plurielles, Les Scènes plurielles se développent sur le territoire de la CAPH à partir d'un projet artistique et culturel qui se caractérise par une programmation itin, Profil culturel: emploi…
jobculture.fr

Petit rappel: demain mardi 23 février nous tenons une AG à la Malterie à 18h. Il y sera question des licences de l'association - et cette question concerne l'avenir de tous les artistes et techniciens du spectacle bien au delà de Hempire Scene Logic. Nous allons également nommer un nouveau président et élargir le CA. l4AG est ouverte.
Si vous souhaitez participer, n'oubliez pas de prévenir l'association, soit en appelant soit en laissant un petit message sur FB ou par e-mail. La dimension de l'apéro dinatoire qui conclura l'AG en dépend.

L’image contient peut-être : une personne ou plus
Schelpenman

OYEZ OYEZ! Schelpenman est appelé à la cour de Versailles (enfin juste à côté…)
Jeudi 18 Février à 19h vernissage en musique à la galerie « À l’Écu de France » à Viroflay.
En cette fin d’hiver, la galerie propose une petite promenade en bords de mer à travers le regard de 9 artistes.

LA VIDÉO du spectacle LA TERRE DES LUMIÈRES est arrivée !!! https://youtu.be/SqyjLRFqo9E

Découvrez le grand spectacle lumineux et musical LA TERRE DES LUMIÈRES de la Compagnie Soukha. Unique Exclusivement réservé en intérieur pour les salles de s...
youtube.com